Actualités

Conférence de Paris pour le financement du PNDES
21
Nov

PNDES : Le ministère de l’économie identifie ses défis

Le ministère de l’économie, des finances et du développement  (MINEFID) a organisé ce lundi 21 novembre 2016 à Ouagadougou, sa deuxième session du Conseil d’administration du secteur ministériel (CASEM). Elle est placée sous le thème, « la mise en œuvre du Plan national de développement  économique  et social (PNDES) : enjeux et défis pour le MINEFID dans l’atteinte de ses objectifs ».

Ce CASEM de l’année de 2016 du ministère de l’économie, des finances et du développement (MINEFID) intervient dans le contexte de la mobilisation des ressources pour la mise en œuvre du PNDES.

Les sessions du CASEM constituent des instances de réflexion sur les sujets majeurs de l’institution. Rosine Sory/Coulibaly, ministre de l’économie, note que ces occasions permettent de définir de nouvelles orientations, de prendre de nouveaux engagements en vue d’imprimer une nouvelle dynamique dans la réalisation des objectifs assignés.

« Ce sont des moments cruciaux d’échange et de prise de décisions concernant la vie du ministère » a-t-elle ajouté. C’est dans cette lancée que se tient cette deuxième session ordinaire de l’année 2016 du CASEM sous le thème : « La mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES) : enjeux et défis pour le MINEFID dans l’atteinte de ses objectifs ».

La mise en œuvre du PNDES dont le coût total induit est estimé à  15 395,4 milliards de FCFA vise à « transformer structurellement l’économie burkinabè, pour une croissance forte, inclusive et créatrice d’emplois pour tous ». Pour Rosine Sory, cette 2e session du CASEM, outre les échanges relatifs au thème central, permettra de faire le bilan de l’année, de dégager les priorités du ministère pour l’année 2017 et d’échanger sur la question de la rationalisation des cadres de concertation du MINEFID.

L’adoption du PNDES, la mise en service du Système de liaison virtuelle pour les opérations d’importation et d’exportation (SYLVIE), l’élargissement de l’assiette fiscale sont, entre autres, les acquis du MINEFID au titre de l’année 2016.

L’ensemble des efforts conjugués par le MINEFID a permis, au 30 octobre 2016, la mobilisation de 1 021,79 milliards F CFA au titre des ressources intérieures sur une prévision annuelle révisée de 1 286,83 milliards de F CFA, soit un taux de réalisation de 79,40%.

Par ailleurs, 52,73 milliards  de F CFA ont été décaissés au titre des appuis budgétaires sur une prévision annuelle de 135,37 milliards  de F CFA, soit un taux de décaissement de 38,13% et 147,68 milliards de  F CFA au titre des appuis projets sur une prévision annuelle de 335, 05 milliards F CFA, soit un taux de décaissement de 44,07%.

Cependant, le MINEFID présente des défis comme l’organisation à Paris en décembre prochain de la conférence des partenaires pour le financement du PNDES, de l’optimisation de la mobilisation des ressources budgétaires, la poursuite de la mise en œuvre des mesures de réduction du train de vie de l’Etat, etc.

Pour l’année 2017, le MINEFID présente des perspectives comme conduire le recensement général de la population et de l’habitat (RGPH), optimiser la mobilisation des ressources intérieures et extérieures, promouvoir le financement par voie de partenariat public privé (PPP), etc.

Jules César KABORE
LesAffairesBF