Actualités

Conférence de Paris pour le financement du PNDES
16
Sep

Le Premier Ministre explique le nouveau référentiel aux populations des Hauts Bassins et des Cascades

Le premier ministre son Excellence Paul Kaba THIEBA a animé les 10 et 11 septembre 2016 respectivement à Bobo-Dioulasso et à Banfora des conférences publiques sur le Plan National de Développement Economique et Social (PNDES). Il s’est agi de vulgariser le nouveau référentiel de développement auprès des populations afin de susciter leur adhésion.

  Le premier face-à-face sur le Plan National de Développement Economique et Social (PNDES) entre le Premier Ministre (PM) et les forces vives de la région des Hauts-Bassins et des Cascades a refusé du monde. Chacun voulait savoir les projets de développement du Gouvernement pour le Burkina durant les 5 années à venir.

Le PM a fait remarquer que depuis l’indépendance plusieurs référentiels de développement ont été élaborés sans un impact réel sur le développement du Burkina Faso. « Notre pays est toujours classé parmi les plus pauvres au monde et bon nombre de nos concitoyens n’arrivent pas à manger à leur faim », a-t-il ajouté. C’est la raison pour laquelle, a-t-il dit, que le Président du Faso Roch Marc Christian KABORE a décidé de changer la manière de concevoir les plans de développement. Selon M. THIEBA, l’approche utilisée pour le PNDES consiste à lever tous les obstacles au développement. D’où la division en trois axes du PNDES que sont : réformer les institutions et moderniser l’administration, développer le capital humain et dynamiser les secteurs porteurs pour l’économie et les emplois.

De l’avis du Chef du gouvernement, le PNDES dont le coût est estimé à plus de 15 000 milliards de F CFA se fixe comme objectif global de transformer structurellement l’économie burkinabè, pour une croissance forte, durable, résiliente, inclusive, créatrice d’emplois décents pour tous et induisant l’amélioration du bien-être social.
« Il devrait aussi permettre au pays d’avoir un taux annuel de croissance économique d’au moins 8% durant les 5 prochaines années », a-t-il mentionné.

Après son exposé les populations de Bobo-Dioulasso et de Banfora ont eu à poser des questions ou à présenter leurs doléances au Chef du gouvernement. Dans l’ensemble l’on retiendra que les questions de l’emploi des jeunes, l’industrialisation de ces deux régions, la question des infrastructures routières, le problème de l’éducation et de la formation professionnelle, la décentralisation constituent l’essentielle des préoccupations des populations de la région des Hauts Bassins et des Cascades.

  Le Premier Ministre accompagné de certains membres du gouvernement ont apporté des réponses aux préoccupations des citoyens. « Cette conférence me donne l’occasion de recueillir vos suggestions et vos conseils afin de réajuster le Plan National de Développement Économique et Social. Ce plan n’est pas seulement le plan du gouvernement mais c’est le plan de tout le monde. On ne peut pas développer le Burkina Faso sans l’apport des Burkinabè. D’où l’importance de cette conférence », a noté Paul Kaba THIEBA.

Après ces deux premières régions, c’est la région du Centre-Ouest (Koudougou) et de la Boucle du Mouhoun (Dédougou) qui accueilleront les prochaines conférences publiques sur le PNDES.
DCI/PM