Actualités

Conférence de Paris pour le financement du PNDES
17
Nov

Le PNUD accompagne le Burkina Faso pour la réussite de la table ronde des bailleurs de fonds pour le financement du PNDES

Le Président du Faso, S.E.M. Roch Marc Christian KABORE a reçu en audience, l’Administrateur du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), Madame Helen CLARK, le 17 novembre 2016 en début de soirée.

Au menu des échanges entre le chef de l’Etat et son hôte, la tenue prochaine à Paris, de la rencontre des bailleurs de fonds du Burkina Faso pour le financement du Plan national de développement économique et social (PNDES).

« Nous avons au cours de l’audience avec le Président du Faso, abordé des questions très importantes liées aux réformes en cours au Burkina Faso et également des relations de coopération entre le Burkina Faso et le PNUD. Il a surtout été question de la conférence des bailleurs de fonds du Burkina Faso qui aura lieu les 7 et 8 décembre 2016 à Paris sur le financement du Plan national de développement économique et social (PNDES). Nous avons avec le chef de l’Etat, échangé sur notre capacité à soutenir le Burkina Faso afin que le pays puisse mobiliser assez de fonds pour son développement économique et social. Le PNUD a l’accord du gouvernement burkinabè pour la préparation de cette conférence et des documents y afférents », a confié Madame Helen CLARK à l’issue de l’audience.

Le problème des changements climatiques a également été évoqué au cours de cet entretien et à ce sujet, la diplomate onusienne a réaffirmé l’engament de son institution à accompagner le Burkina Faso dans la mobilisation de fonds : « Nous avons aussi abordé la question des changements climatiques. Le Président du Faso était à Marrakech au Maroc à la COP22, moi également. L’une des questions importantes, c’est le financement au profit du Burkina Faso à partir du financement sur le climat, c’est-à-dire les fonds verts climatiques ».
Pour l’Administrateur du PNUD, la conférence des bailleurs de fonds sur le financement du PNDES à Paris est une belle opportunité de développement qui s’offre au Burkina: « Je pense que la conférence de Paris est une rencontre très importante et sera l’occasion de regrouper les partenaires du Burkina. Au-delà de l’aspect monétaire et des fonds qu’il y a à rechercher, le Burkina doit voir en cette rencontre, une occasion de dialoguer avec ses partenaires. Il y a également la question des réformes en cours au Burkina Faso. L’engagement du secteur privé sera également à l’ordre du jour de la rencontre de Paris ».