Actualités

Conférence de Paris pour le financement du PNDES
6
Déc

Financement du PNDES : Le synopsis de la Conférence des partenaires

La conférence de Paris sur le financement du Plan national de développement économique et social (PNDES), c’est dans moins de 24h. Déjà, l’on en sait un peu plus sur l’agenda de ce rendez-vous qui verra la participation du président du Faso, arrivé à Paris ce 6 décembre 2016 dans l’après-midi.

C’est connu. La conférence des partenaires sur le financement du PNDES aura lieu au Centre St Honoré dans le 8e arrondissement de Paris. Plus de 700 participants sont attendus à cet événement. A en croire le programme « provisoire » que nous avons obtenu de la direction de la communication du Premier ministère, la cérémonie s’ouvrira le jeudi 7 décembre dans la salle Orion sous la houlette du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré.

Mais avant l’ouverture officielle, la première partie de l’événement, consacrée au secteur public, sera ponctuée de plusieurs messages délivrés par des responsables d’institutions internationales notamment bancaires : le président de la Commission de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), le gouverneur de la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), le président de la Banque islamique de développement (BID), l’administrateur du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), le commissaire à la coopération internationale et au développement de l’Union européenne, le Vice-président de la Banque mondiale. Quant au Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, il prononcera un message-vidéo. La signature de trois conventions entre le Burkina Faso, et le Grand-Duché de Luxembourg, la France et l’Union européenne, mettra fin à cette première session.

L’offensive du gouvernement

Au deuxième round de la journée du 7 décembre, les membres du gouvernement prendront le temps de disséquer le PNDES en présence des partenaires. D’abord le ministre de l’économie, des finances et du développement, Hadizatou Rosine Coulibaly, présentera les orientations stratégiques et les réformes du plan, et son collègue de la fonction publique, Clément Sawadogo, abordera par la suite la réforme des institutions et la modernisation de l’administration. S’en suivront des exposés sur le développement du capital humain, le développement des infrastructures énergétiques, routières et de communication, la promotion des industries de transformation, le plan national d’adaptation au changement climatique. Toutes ces communications seront livrées par des membres du gouvernement et des experts dans chacun des domaines ci-dessus cités.

« Vendre » un Burkina propice aux affaires

A la troisième session, le ministre de l’économie et des finances présentera le schéma de financement, le suivi et l’évaluation du PNDES. Après la séance des discussions, il est prévu des déclarations et annonces de financement des partenaires techniques et financiers. Un moment décisif qui permettra au gouvernement burkinabè d’être plus ou moins situé sur l’issue de cette conférence qui consacrera sa deuxième journée au forum des investisseurs. Et pour aiguiser l’appétit de ces derniers à investir au Burkina Faso, un film promotionnel sur le pays des hommes intègres, une terre propice aux affaires, leur sera présenté (Voir fichier joint). Des panels sur les opportunités d’investissements dans les secteurs de soutien, puis de production seront également animés au deuxième jour de cette Conférence avant que la question du partenariat avec le secteur privé ne soit abordée.

Des rencontres G to B et B to B viendront mettre fin à cette mission sur Paris qui ambitionne réunir plus de 5000 milliards de francs CFA pour financer le PNDES par le biais de l’épargne nationale et régionale, la contribution des Burkinabè de l’extérieur, et des partenaires techniques et financiers, mais aussi par le mécanisme du partenariat public-privé. La mise en œuvre de tout l’ensemble du PNDES nécessitant plus de 15 000 milliards de nos francs.

Ce programme « provisoire » connaitra sans doute quelques légères modifications avant la tenue de la Conférence.

Synthèse de Herman Frédéric Bassolé
Envoyé spécial à Paris
Lefaso.net