Actualités

Conférence de Paris pour le financement du PNDES
12
Nov

Financement du PNDES : Le Burkina assuré du soutien de la Côte d’Ivoire

En visite d’amitié et de travail en Côte d’Ivoire, le Premier ministre burkinabè, Paul Kaba Thiéba, a été reçu en audience, le 11 novembre 2016, par le président Alassane Ouattara. Les deux personnalités ont discuté de la prochaine table ronde des bailleurs de fonds que le Burkina organise à Paris en début décembre, pour le financement du Plan national de développement économique et social (PNDES). Au sortir de cette audience, Paul Kaba Thièba s’est dit rassuré quant au soutien de la Côte d’Ivoire et sa participation à cette rencontre de Paris.

C’est d’abord à la primature ivoirienne que les membres du gouvernement burkinabè ont été reçus en cette matinée du 11 novembre. Après une trentaine de minutes d’échanges avec le chef des lieux, Daniel Kablan Duncan, le Premier ministre ivoirien, entouré de ses proches collaborateurs, Paul Kaba Thieba et sa délégation (Alpha Barry et Rosine Coulibaly) ont mis le cap sur le palais de Cocody. Là, ils sont accueillis par le président Alassane Ouattara. Quelques prises de vue et les deux parties prennent place dans la salle d’audience.

Le huis clos dure trois quarts d’heure. A la sortie, c’est le Premier ministre burkinabè qui prend la parole pour donner la substance des entretiens. « Nous avons échangé sur les relations entre nos deux pays. J’ai transmis au président Ouattara les salutations fraternelles de son homologue et jeune frère Roch Marc Christian Kaboré. Nous avons également échangé sur le renforcement des liens d’amitié, de solidarité et de fraternité, des relations d’amitié et de coopération. Nous avons échangé sur les voies et moyens pour renforcer le traité d’amitié et de coopération (TAC) entre nos deux pays », soutient-il.

Les deux pays étant liés par la géographie et par l’histoire, Paul Kaba Thiéba et Alassane Ouattara ont également abordé des questions liées à l’environnement national et international. Mais, le sujet principal aura été celui lié au financement du Plan national de développement économique et social (PNDES), référentiel de développement du Burkina. A la recherche de plus de 5 000 milliards de francs CFA pour la période 2016-2020, les autorités du pays des hommes intègres multiplient les initiatives.

« Le Burkina doit organiser bientôt à Paris la conférence des partenaires du Burkina Faso pour le financement du Plan national de développent économique et social (PNDES). J’en ai profité pour expliquer au président Ouattara ce qu’on compte réaliser et également nous assurer du soutien de la Côte d’Ivoire à cette table ronde », a confié Paul Kaba Thiéba. Et, il dit avoir reçu l’assurance de ce soutien de la Côte d’Ivoire à cette rencontre de Paris, les 07 et 08 décembre prochain.

Moussa Diallo
Lefaso.net
Envoyé spécial à Abidjan