Actualités

Conférence de Paris pour le financement du PNDES
15
Nov

Conférence des partenaires du Burkina Faso : La participation du secteur privé burkinabè fortement attendue

Parce qu’il constitue un acteur clé dans la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES), le secteur privé est courtisé pour une participation à la Conférence des partenaires du Burkina Faso en décembre prochain à Paris en vue de mobiliser les ressources au financement du nouveau référentiel de développement burkinabè. Le Premier Ministre, Paul Kaba THIEBA a rencontré, le lundi 14 novembre 2016, les acteurs de ce secteur pour échanger autour des projets structurants qui feront l’objet de discussion lors des échanges de Paris. Les représentants de plusieurs structures du secteur privé ont massivement pris part à cette rencontre et se sont engagés à être aux côtés du gouvernement pour le succès de la Conférence des partenaires du Burkina Faso.

Après une première rencontre avec le secteur privé tenue le 06 septembre 2016 pour présenter le Plan national de développement économique et social (PNDES) et ses ambitions pour le Burkina Faso, le Premier Ministre était de nouveau face à ces acteurs, ce lundi 14 novembre. L’ordre du jour des échanges avec les acteurs de ce secteur pour ce second rendez-vous s’articulait autour de leur participation à la Conférence des partenaires du Burkina Faso en vue du financement du nouveau référentiel de développement burkinabè.

Environ quatre-vingt (80) projets structurants dans des domaines aussi variés que les infrastructures, la santé, l’énergie, l’agriculture, l’eau, l’élevage, etc. ont été définis dans le cadre du PNDES pour 2017. Ces projets ont été présentés au secteur privé lors de la rencontre. Des projets qui requièrent l’accompagnement de ce secteur, notamment par l’entremise du partenariat public-privé (PPP). Ces projets seront également présentés à la Conférence des partenaires du Burkina Faso pour le financement du PNDES, les 07 et 08 décembre 2016 à Paris, dans la capitale française.

Le chef du gouvernement burkinabè dit attendre une forte participation du secteur privé tant national qu’international ainsi que de la diaspora burkinabè à ce rendez-vous avec des propositions concrètes. « Je sollicite l’accompagnement des diverses instituions du secteur privé pour mobiliser leurs nombreuses filiales ainsi que leurs maisons-mère pour une participation de haut niveau à cette conférence », a lancé M. Paul Kaba THIEBA.

Trois options s’offrent aux acteurs privés pour leur contribution à la réalisation du PNDES. Il s’agit de l’investissement direct, du partenariat public-privé et de la souscription aux titres publics qui seront émis. Les acteurs du secteur privé ont annoncé leur forte participation à la Conférence de Paris. Certains opérateurs économiques ont néanmoins émis des inquiétudes sur des obstacles à l’investissement. Il s’agit du faible débit de la connexion internet, de l’indisponibilité de l’énergie et de son coût élevé, entre autres.

Le Premier Ministre a assuré que son gouvernement est résolu à trouver des solutions à ces problèmes et à garantir un environnement favorable aux affaires. D’autres opérateurs économiques ont également regretté l’absence de certaines filières dans la liste des projets structurants proposés. S.E.M. Paul Kaba THIEBA a assuré que d’autres projets feront l’objet d’élaborations pour l’année 2018 et devraient prendre en compte bien d’autres secteurs.
DCI/PM